Archives de l’auteur : Annemasseensemble

Les manœuvres sournoises et mensongères de M. Mermet

Le 4 avril dernier M. Mermet annonçait dans la presse qu’il faisait un recours pour invalider la liste FN sans viser l’annulation des élections.
Le même jour, le tribunal administratif recevait le recours de M. Mermet et de deux de ses colistiers, demandant uniquement l’annulation des élections.
Ça paraît tellement gros qu’on aurait tendance à ne pas le croire et pourtant les preuves sont là! Nous vous les proposons pour que chacun sache comment se sont réellement déroulées les choses.

-Extrait du Messager du 04 avril :
<< Annemasse : Louis Mermet souhaite que « la liste FN soit invalidée »
Louis Mermet, candidat aux élections municipales à Annemasse arrivé deuxième à l’issue du second tour, a déposé ce matin un recours auprès du Tribunal administratif de Grenoble pour faire invalider la liste du candidat FN Jean Capasso. […].
Louis Mermet espère « que la liste FN sera invalidée ». Ce serait pour lui « une satisfaction morale ». […]. Avec ce recours, Louis Mermet ne vise pas l’annulation des élections mais bien l’invalidation de la liste FN. >>
 
(article complet : http://minilien.fr/a0nlnw )

-Extrait du recours de L. Mermet en date du 04 avril :
(cliquer sur l’image pour la voir correctement)
Extraitprotestationelectorale
-Extrait du jugement du Tribunal Administratif :
(cliquer sur l’image pour la voir correctement)
ExtraitTA
CQFD…

Les conséquences de l’attitude d’un mauvais perdant

Les conséquences de l’attitude d’un mauvais perdant

M. Mermet a demandé l’invalidité totale de l’élection dès le 4 avril, et ce, contrairement à ses affirmations, la main sur le cœur, disant qu’il ne s’attaquait qu’à la « tricherie » du FN.

C’est bien une manœuvre sournoise anti-démocratique qui vient de loin, et qui est démontrée par les faits.

Mais les apprentis sorciers ont-ils mesuré toutes les conséquences de leur volonté revancharde ?

Si l’élection était au final annulée :

– la Ville d’Annemasse n’aurait pendant la période électorale qui suit (3 mois maximum) ni maire, ni conseil municipal, et serait administrée par des personnalités désignées par le Préfet, chargées de gérer les affaires courantes.

– l’Agglo d’Annemasse n’aurait plus de Conseil communautaire pendant cette même période et toutes les décisions y compris budgétaires seraient bloquées.

Ajoutons qu’il faudrait réélire le Conseil communautaire, et qu’en application d’une décision du Conseil constitutionnel, les 6 communes les moins peuplées n’auraient plus qu’un seul délégué.

Ainsi, tout l’équilibre trouvé entres les communes et les 12 maires qui permet de travailler efficacement dans une démarche consensuelle de projet serait remis en cause.

Blocage de la vie municipale, fragilisation de l’action communautaire, remise en cause du fonctionnement des institutions démocratiques…..voilà ce qui nous attend si M. Mermet et ses colistiers UMP arrivaient à leur fin.

Et sans parler du coût d’une éventuelle campagne et d’élections municipales que l’on peut évaluer à près de 200.000 euros dont 140.000€ d’argent public. Vive les économies tant souhaitées par M. Mermet !

Les élus d’Annemasse Ensemble travaillent sereinement au service des Annemassiens. Pendant que d’autres arpentent à nouveau les rues et les places de la ville alors qu’on ne les voyait plus depuis sept mois. Nous affirmons notre confiance dans le Conseil d’État d’une part et dans le soutien des Annemassiens d’autre part.

Retour vers le point sur le contentieux électoral

Annulation des élections municipales d’Annemasse, un déni de démocratie

Annulation des élections municipales d’Annemasse, un déni de démocratie

  • Parce que sur la liste du Front National la candidate figurant en 32e position n’aurait pas signé elle-même sa candidature.

  • Parce que M. Mermet et la liste UMP n’ont pas accepté le résultat de mars dernier et préfèrent les tribunaux aux votes exprimés par les électeurs….

    …le tribunal administratif a annulé la totalité des élections.

    Ainsi les éventuels tricheurs ne sont pas sanctionnés et les procéduriers se voient accorder un éventuel 3e tour. En résumé, quand les perdants trichent ou manœuvrent, les gagnants sont punis.

C’est pourquoi la liste « Annemasse ensemble » conduite par Christian DUPESSEY fait appel devant le Conseil d’Etat :

  • nous n’avons commis aucune irrégularité et participé à aucune manœuvre.

  • le vote des Annemassiens est sans ambiguïté et il s’est exprimé en toute connaissance de cause. Ce vote doit être respecté parce qu’il est l’expression de la démocratie.

Il y a le temps du débat démocratique pour faire un choix d’élus et de programme. C’est la période électorale.

Aujourd’hui nous sommes dans le temps de l’action au service des habitants. Tout ce qui risque de bloquer ce fonctionnement légitime va à l’encontre de l’intérêt des Annemassiens.

Pour la ville, comme pour l’Agglo, avec Christian DUPESSEY nous voulons poursuivre sereinement nos responsabilités :

en portant l’intérêt général au delà des intérêts politiques partisans,

en impulsant les projets qui construisent la ville de demain,

en répondant aux besoins des habitants au quotidien

Nous avons confiance dans la décision du Conseil d’État, comme nous avons confiance dans le sens de la justice et des responsabilités des électeurs, qui nous ont largement fait confiance.

Retour vers le point sur le contentieux électoral